Accéder aux grandes écoles en France : découvrez les avantages des procédures parallèles

20 août 2020

Avant, les portes des grandes écoles ne se déverrouillaient que par des années de prépa. Mais ça, c’était avant que les procédures parallèles n’arrivent. Désormais, les grandes écoles s’ouvrent à des candidats détenteurs d’un bac+2 ou d’un Bac+4 avec un profil intéressant. Oui, le monde change et les procédures de recrutement des grandes écoles évoluent aussi. De cette manière, elles ambitionnent de former encore plus de talents issus de la diversité. Ils espèrent ainsi créer des profils plus hétéroclites et plus riches. C’est une tactique qui se développe et qui a des adeptes. Désormais, plus de la moitié des étudiants des grandes écoles n’ont pas fait la prépa. Découvrons les changements que les procédures parallèles ont apportés.

Ecole polytechnique

Les plus des procédures parallèles pour les étudiants

Chaque personne a ses aptitudes et les prépas ne sont pas à la portée de tous les étudiants. Cet état de fait a longtemps été un obstacle à l’accès aux grandes écoles.

Depuis que cette barrière a été levée, les étudiants s’en portent mieux. Ils savent désormais que les grandes écoles ne sont plus inaccessibles.

Dans l’attente de pouvoir les intégrer, les étudiants ne chôment pas. En effet, ils se doivent de décrocher un DUT ou un BTS. Si jamais ils ne réussissent pas leur entrée, ce sera toujours tout à leur bénéfice. Ils pourront toujours se tourner vers d’autres établissements.

Une autre possibilité est aussi de se mettre à travailler en alternance tout en continuant à étudier. Vous en apprendrez plus sur le site www.etudiantenfrance.com.

Même quand vous êtes un étudiant émérite, vous ne cadrez pas forcément avec les classes préparatoires. Dans ce cas, vous pouvez d’abord vous épanouir dans un domaine particulier et intégrer ensuite les grandes écoles. Cela permettra littéralement de joindre l’utile à l’agréable.

Vous pourrez alors performer tout en y prenant plaisir. Si tout se passe dans ces circonstances, ce sera gagnant-gagnant pour vous et pour la grande école de votre choix.

Même si au départ, un étudiant pensait viser un établissement d’ingéniorat, cela peut changer. En effet, il arrive que ce soit au cours des études à l’université qu’il se découvre une autre vocation.

Dans d’autres cas, cela le confortera dans son choix. Quelle que soit l’issue, les procédures parallèles auront permis de mieux cerner ses attentes professionnelles.

ENSA Paris

Le passage d’une université à une grande école

Bien que les procédures d’accès aux grandes écoles se soient assouplies, il est nécessaire de bien vous préparer. Beaucoup de monde cherche à les intégrer et elles choisiront les plus méritants.

Chaque école a ses exigences propres. Certaines acceptent les étudiants avec un Bac+2 en première année de licence et ceux avec un bac+4 en master 1.

Les écoles d’ingénieur quant à elles ne prennent que les étudiants détenant une préformation scientifique en adéquation avec leur programme.

Les écoles de commerce sont les plus ouvertes. En effet, elles ne disent pas non à des formations qui ne collent pas d’emblée avec les a priori. Ainsi, vous pouvez très bien postuler là-bas après un bac+2 en biologie par exemple.

Concourir pour une entrée dans les grandes écoles avec un Bac+2

Une fois qu’un étudiant a décroché un DUT ou un BTS, il s’aligne automatiquement avec un étudiant avec un L2. Il pourra donc postuler en première année de licence d’une école d’ingénieur ou de commerce.

Beaucoup de grandes écoles reçoivent désormais ses étudiants de cette manière.

Pour mettre toutes les chances de votre côté. Il est préconisé que vous vous renseignez au maximum sur le cursus et ses débouchés.

Ensuite, il est également important que vous vous familiarisiez avec les énoncés des précédents concours. La préparation est une phase primordiale pour garantir son entrée dans les grandes écoles.

Un étudiant voulant intégrer les grandes écoles aura également à défendre son dossier. Il devra faire le lien entre ses précédentes études et son désir de continuer son parcours dans l’école qu’il vise.

Click here to add a comment

Leave a comment: