Quels revenus sont pris en compte pour le taux d’endettement ?

3 octobre 2022

Le taux d’endettement est un indicateur clé pour les banques et les organismes de crédit lorsqu’ils étudient une demande de prêt. Ce ratio permet de déterminer la part des revenus mensuels consacrée au remboursement des crédits en cours et au paiement des charges fixes. Pour calculer le taux d’endettement, il faut donc additionner le montant des mensualités de crédit en cours et les dépenses fixes (loyer, impôts, etc.) puis diviser le tout par le montant des revenus mensuels nets.

Définition du taux d’endettement

Définition du taux d’endettement

Le taux d’endettement est un ratio qui mesure la part des revenus consacrée au remboursement des dettes. Ce ratio permet de comparer les différentes capacités de remboursement d’un emprunteur et est un élément important dans la décision d’octroi ou de refus d’un crédit.

Pour calculer le taux d’endettement, il faut diviser le montant total des dettes mensuelles par le montant total des revenus mensuels. Le taux d’endettement idéal est généralement considéré comme étant inférieur à 33 %. Cependant, certains établissements financiers acceptent des taux d’endettement jusqu’à 40 %.

Les différents types de revenus pris en compte

Pour le calcul du taux d’endettement, on prend généralement en compte tous les types de revenus réguliers perçus par l’emprunteur, qu’ils soient issus du travail, de la location d’un bien immobilier ou de revenus financiers.

Les revenus du travail sont les plus courants et les plus faciles à évaluer. Ils comprennent le salaire brut, les primes, les commissions, les indemnités de licenciement, etc.

Les revenus fonciers correspondent aux loyers perçus par l’emprunteur pour la location d’un bien immobilier.

Les revenus financiers sont issus des intérêts des comptes d’épargne, des placements, des actions ou des obligations.

Les autres dépenses prises en compte

Outre les différents types de revenus, il est également nécessaire de prendre en compte les autres dépenses mensuelles de l’emprunteur pour calculer le taux d’endettement. Ces dépenses peuvent être fixes ou variables.

Les dépenses fixes sont celles qui ne varient pas d’un mois à l’autre, comme le loyer, les factures d’électricité, les assurances, etc.

Les dépenses variables sont celles qui peuvent varier d’un mois à l’autre, comme les dépenses de nourriture, les frais de transport, les loisirs, etc.

Calcul du taux d’endettement

Le taux d’endettement est un ratio qui permet de calculer la part des revenus consacrée au remboursement des crédits. Ce ratio prend en compte l’ensemble des crédits en cours, à savoir les crédits à la consommation, les crédits immobiliers et les crédits renouvelables. Le taux d’endettement est exprimé en pourcentage du revenu brut.

Pour calculer le taux d’endettement, il faut diviser le montant total des crédits en cours par le revenu brut annuel.

Exemple :

Un particulier a un crédit à la consommation de 2 000 € et un crédit immobilier de 10 000 €. Son revenu brut annuel est de 24 000 €.

Son taux d’endettement est de :

[(2 000 + 10 000) / 24 000] x 100 = 54,17 %

Le taux d’endettement maximum ne doit pas dépasser 33 %. Si le taux d’endettement est supérieur à 33 %, il est considéré comme élevé et le particulier aura plus de difficultés à obtenir un crédit.

Limites du taux d’endettement

Le taux d’endettement est un indicateur clé de la capacité d’un emprunteur à rembourser son crédit. Il permet aux banques de déterminer si vous êtes en mesure de rembourser le montant que vous demandez et de faire face à vos obligations mensuelles. Le taux d’endettement est calculé en divisant vos charges mensuelles par vos revenus mensuels. Pour obtenir un prêt, votre taux d’endettement ne doit pas dépasser 33 %. Cependant, certains prêteurs peuvent être plus flexibles et accepter un taux d’endettement allant jusqu’à 40 %.

Les charges mensuelles que les banques prennent en compte pour le calcul du taux d’endettement incluent les paiements de prêts existants, les paiements de cartes de crédit, les dépenses liées à la propriété, les assurances, les impôts et les dépenses régulières. En ce qui concerne les revenus, les banques ne prennent généralement en compte que les revenus nets, c’est-à-dire les revenus après déduction des impôts. Si vous êtes salarié, les banques prendront en compte votre salaire net. Si vous êtes au chômage ou en CDD, elles peuvent prendre en compte vos indemnités de chômage ou vos allocations de fin de contrat.

Les revenus locatifs peuvent également être pris en compte dans le calcul du taux d’endettement. Si vous avez un logement que vous louez, les banques peuvent inclure le montant des loyers perçus dans le calcul de vos revenus mensuels. Cependant, ils ne le feront généralement que si vous avez un bail de longue durée et si le logement est en bon état. Les banques peuvent également tenir compte de vos revenus fonciers si vous avez des propriétés à plusieurs niveaux.

Dans certains cas, les banques peuvent prendre en compte les revenus de vos parents ou de votre conjoint pour le calcul du taux d’endettement. Cependant, cela ne se fera généralement que si vous êtes propriétaire de votre propre logement et que vos parents ou votre conjoint sont prêts à garantir le prêt. Les banques peuvent également tenir compte de vos revenus futurs si vous avez des projets de promotion ou de mutation.

Le taux d’endettement est un indicateur important de la capacité d’un emprunteur à rembourser son crédit. Il permet aux banques de déterminer si vous êtes en mesure de rembourser le montant que vous demandez

Règles du taux d’endettement

Afin de calculer le taux d’endettement, les banques prennent en compte l’ensemble des revenus du foyer. Toutefois, certaines règles sont à respecter pour le calcul du taux d’endettement. En effet, les banques ne prennent pas en compte les revenus non permanents, tels que les indemnités de licenciement ou les primes exceptionnelles. Les revenus fonciers ne sont également pas pris en compte dans le calcul du taux d’endettement. Seuls les revenus stables et permanents sont pris en compte, comme les salaires, les pensions ou les allocations familiales.

Utilité du taux d’endettement

Le taux d’endettement est un élément important à prendre en compte pour évaluer la capacité d’un emprunteur à rembourser un prêt. Il permet notamment de prévenir le surendettement. En effet, plus le taux d’endettement est élevé, plus le risque de ne pas pouvoir rembourser son prêt est important. Ainsi, il est important de bien calculer son taux d’endettement avant de contracter un prêt.

Pour calculer son taux d’endettement, il faut additionner tous les revenus mensuels et diviser le total obtenu par le montant des mensualités de remboursement du prêt. La formule à utiliser est la suivante :

Revenus mensuels / Mensualités de remboursement du prêt = Taux d’endettement

Il est important de prendre en compte tous les types de revenus pour obtenir un taux d’endettement le plus précis possible. En effet, seuls les revenus stables et réguliers sont pris en compte pour le calcul du taux d’endettement. Ainsi, les revenus variables, tels que les bonus ou les primes, ne sont pas pris en compte. De même, les revenus occasionnels, tels que les gains de jeux ou les héritages, ne sont pas pris en compte.

Il est important de noter que le taux d’endettement ne doit pas dépasser 33%. En effet, si le taux d’endettement est supérieur à 33%, il y a risque de surendettement. Ainsi, il est important de bien calculer son taux d’endettement avant de contracter un prêt pour éviter le surendettement.

Le taux d’endettement est un ratio important qui détermine la capacité d’un emprunteur à assumer ses obligations de remboursement. Il est important de comprendre quels types de revenus sont pris en compte dans le calcul du taux d’endettement afin de déterminer si vous êtes éligible pour un prêt. Les principaux types de revenus pris en compte pour le taux d’endettement sont le revenu brut, le revenu net et le revenu disponible.

Comment calculer sa capacité d’emprunt avec une calculette de crédit?

Après avoir compris les bases du ratio d’endettement, il est temps de calculer ici votre capacité d’emprunt. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un simulateur de crédit.

La première étape consiste à saisir vos revenus, vos dépenses et vos dettes. Cela aidera la calculette à comprendre quelle part de votre budget mensuel est consacrée au remboursement de vos dettes et à d’autres paiements tels que le loyer ou l’hypothèque. Une fois que vous aurez saisi ces informations, le simulateur vous fournira une estimation de la somme que vous pouvez consacrer au remboursement de vos prêts.

L’étape suivante consiste à examiner les types de prêts ou de cartes de crédit auxquels vous avez droit. De nombreux prêteurs ont des exigences spécifiques telles qu’un revenu minimum, et d’autres facteurs qui influenceront votre capacité d’emprunt. Une fois que vous savez pour quel type de prêt ou de carte de crédit vous êtes admissible, utilisez le simulateur pour voir combien d’argent vous pouvez emprunter.

Enfin, vous devez tenir compte du taux d’intérêt et des modalités de remboursement du prêt ou de la carte de crédit. Cela vous aidera à déterminer le temps qu’il vous faudra pour rembourser votre dette et le montant des intérêts que vous paierez au fil du temps.

En utilisant une calculette de crédit, vous pouvez vous faire une idée de votre capacité d’emprunt et prendre de meilleures décisions financières à l’avenir. Il est important de comprendre que chaque prêteur a des critères différents pour approuver les prêts. Il est donc toujours préférable de comparer les prix avant d’engager dans quoi que ce soit. N’oubliez pas que vous ne devez jamais contracter un prêt ou une carte de crédit si vous ne pouvez pas le rembourser facilement.

Click here to add a comment

Leave a comment: